•  http://www.marinetraffic.com/fr/ais/details/ships/227072210

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    Raiatea, des nouvelles du gecko, 20 octobre 2021

    Nous avons quitté Raiatea il y a quelques semaines avec un gecko clandestin. Il s’est signalé après 4 jours de mer par quelques cris caractéristiques. Malgré nos efforts, impossible de le voir ou le localiser pendant plusieurs semaines. Les cachettes sont nombreuses sur Chugach. Et régulièrement il nous rappelait vocalement sa présence, le soir ou au petit matin. Après 3 jours de silence radio,  on craignait qu’il ne soit tombé à l’eau. Et hier soir, pendant l’apéritif, surprise ! Il  fait son apparition dans le cockpit. Il peut maintenant descendre, sacré périple pour un gecko de 10g !

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Nous sommes sortis de l’eau hier, et aujourd’hui il tombe des cordes. Chômage technique, on verra demain…

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Huahine le 16 octobre 2021

     

    Traversée rapide et agréable de Tikehau vers Huahine en 26 heures. Agrémentée par la capture d’un thon de 10 kg et d’un wahoo de 19 kg. Excellent mi cuit de thon en milieu de traversée. On fait quelques courses avant de rentrer à Raiatea.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tikehau  du 12 au 14 octobre 2021

    Traversée en une vingtaine d’heures de Toau à Tikehau, Claude profite des bonnes conditions pour terminer la protection de moteur HB.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    A Tikehau, impossible de mouiller devant le village avec le vent de NE, et la seule place protégée au quai est prise. Nous partons mouiller au Motu  Puarua, « l’ile aux oiseaux ».

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Plongée et visites dans 3 autres mouillages. A Maiai nous cherchons sans succès le village fantôme, nous ne trouvons dans la jungle que la chapelle effondrée et le cimetière.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Un peu plus loin à Aoe, rencontre avec une famille accueillante de ramasseurs de coprah.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Escale à l’anse Amyot du 9 au 11 octobre

    Après avoir quitté Fakarava, nous avons fait une escale de 2 jours à l’Anse Amyot de Toau. Nous y avons retrouvé Gaston et Valentine, croisés 4 jours plus tôt chez Laiza (sœur de Valentine) à Hirifa. Nous y sommes restés  48h en attendant le retour du vent, dans le bon sens.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Gaston et Valentine sont là depuis 30 ans. Ils exploitent une cocoteraie, et font pousser quelques  citrons, pamplemousses, noni, kava, et arbre à pain. Ils font aussi du miel. Gaston est un survivant : En juillet dernier il s’est fait éjecter de son bateau et a nagé 4h pour rejoindre l’atoll voisin de Kaukura.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    Bon accueil cette année. Gaston m’indique les poissons comestibles, et nous vend quelques langoustes grillées pour le soir.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Le lendemain, mise en pratique des informations de Gaston. Mérou kito, carangue, casses marmite, un rouget de 40cm (appelé localement barbichette) et 2 beaux poulpes.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Le Ptilope des Tuamotu, ou-ou en polynésien, est présent sur l’atoll.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les requins gris de l’Anse nous donnent le spectacle en échange de nos déchets de poissons.

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

    Fakarava, le 7 octobre 2021

    Nous sommes en Polynésie depuis la mi août, mais voici le premier article du blog. Année compliquée : Confinement à Raiatea, épicentre de l’épidémie très brutale en Polynésie ; quelques soucis techniques résolus un par un, sauf le moteur HB. Mise à l’eau début septembre. Sur les photos le « Carenage » avec ses 3 chantiers, où Chugach sort de l’eau tous les mois d’octobre depuis 2019.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    Traversée vers les Tuamotu, avec une première étape à Toau, où nous partageons notre temps entre le snorkeling et la pêche, et le moteur HB : Au total 12 démontages de carburateur je crois ! Pour finir par le ranger dans la soute, avant de tourner bourrique.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Nous récupérons Eric à Fakarava, il a pu saluer son ami Maururu en nous attendant. Dans ses bagages, il apporte un alternateur, un répartiteur et une pompe de WC. Tout est remonté dans les 3 heures… et fonctionne ! Reste le moteur HB. Un coup de fil à Matthieu de Pakokota, et, chance, il en a un (pas tout neuf) à vendre. Nous le récupérons 2 jours plus tard, avant de filer sur Motutunga.

    Motutunga : Une vraie ile déserte pour nous tous seuls. Du poisson à foison, même si nous nous limitons au mérou « kito » et au perroquet bleu, des bénitiers et des crabes.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Beaucoup d’oiseaux : Fous, gygis, noodies, courlis d’Alaska, chevaliers de Tuamotu, etc, qui nichent dans les motus.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Quelques jours plus tard, nous émigrons vers Tahanea. Un peu plus de monde (3 bateaux), un environnement très préservé et pas de ciguatera.  Du coup, le menu se diversifie, on ajoute carpe rouge, carangue et mérou céleste. Les napoléons ont eu la vie sauve.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Grande variété de crabes :

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

     

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    La navigation dans le lagon demande un peu d’attention, car de nombreux récifs non cartographiés émergent ça et là.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Nous avons croisé de nombreuses baleines à bosse, dont une mère et son petit devant le mouillage de Rotoava !

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    La vie à bord tourne autour de 5 activités : Navigation, entretien du bateau, observation de la faune, cueillette des cocos pêche et chasse, et préparation des repas. De temps en temps quelques beaux grains cassent le rythme…

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    Répartition des tâches très traditionnelle, archaique diront certains : Les garçons s’occupent de la mécanique (moteurs, chasse et pêche jusqu’au dépeçage), les filles s’occupent de la chimie (préparation des repas et de l’apéritif). Ci-dessous, après un concours de fabrication de pain.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Les noix de coco sont épluchées et rappées avant de passer en cuisine.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    L’apéritif est un moment important, Claude à l’accordéon ou à l’ukulélé, et petit rhum.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Nous avons passé 2 jours à Tetamanu pour plonger la passe S de Faka, célèbre pour ses requins et mérous. Moins de poisson que les 2 années précédentes, mais néanmoins du beau monde.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

    Et 2 jours à Hirifa devant chez Laiza où nous bien avons déjeuné de becs  de canne.

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

    2021: Circuit en Polynésie Française (ter)

     

     

     

     

     

     

    Retour à Rotoava, Sandrine nous quitte demain, nous allons rester encore quelques temps aux Tuamotu.


  • Les iles ont toujours fasciné les marins : Rêves d’exploration, de pêche ou de chasse, de trésor, de rencontres ou au contraire d’isolement. Au fil des siècles, il a fallu découvrir les iles, puis les situer correctement. Et jusqu’à l’arrivée du GPS, même situées précisément sur la carte,  il fallait savoir les trouver, au milieu de nulle part, dans des endroits où les conditions météo ne permettaient pas toujours les droites de hauteur.

    De nombreux ouvrages existent sur ces iles d'exception : Citons le livre de Judith Schalansky , Atlas des Iles Abandonnées ; le blog du voilier Indeed, qui décrit ses « iles perdues », le plus souvent tropicales et paradisiaques ; Hergé n’est pas en reste, avec l'Ile Noire, le Trésor de Rackham le Rouge, l’Ile Mystérieuse, Vol 714 pour Sidney ….

    En cette période de covid 19, nos mouvements sont restreints. Faute de partir vers de nouvelles iles, c’est l’occasion de dresser le portrait des iles qui m’ont marqué. Soit pour leur beauté, soit pour les qualités humaines de leurs habitants, soit pour leur faune… Je démarre donc cet article sans savoir quand je vais le terminer. En alternant le chaud et le froid...

    Great Skellig 51°45’N, 010°32’W

    Dans le SW de l’Irlande, à 6 miles de la côte, pas très loin de Valentia, se trouvent Great Skellig et Little Skellig. Little Skellig est une réserve ornithologique couverte, entre autres, de fous de bassans. En principe, on n’y débarque pas. Beaucoup d’oiseaux aussi à Great Skellig, notamment des macareux.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

    Great Skellig vu de Little Skellig et vice versa

    Iles d'exception

     

     

    Iles d'exception

    Passer devant, c’est facile, y débarquer, c’est une autre histoire. Il faut de la chance avec la météo. Les fonds autour de l’ile plongent à 30m au ras de la falaise du côté du débarcadère (anse E). Même par temps calme, il y a de la houle, et on n’a pas envie d’essayer de mouiller sur le haut fond au S de l’ile, pas si près que cela d’ailleurs.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    La solution la plus simple est de débarquer en dinghy à tour de rôle (donc solitaires s’abstenir) en laissant le bateau en stand by à faire des ronds autour de l’ile. Une petite jetée au fond d’une micro crique dans l’anse E permet le débarquement… si la houle est raisonnable.

    Great Skellig, aux pentes abruptes, possède à son sommet (218m) un très intéressant monastère du 6e siècle, que l’on atteint par un escalier de pierre impressionnant.

    Iles d'exception

     Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Le ou les personnes restant à bord pourront s’occuper à pêcher, ça grouille de lieus et maquereaux.

    Iles d'exception

     

    Plus facile, très esthétique et même romantique, les ruines du monastère de Ballinslkellig sur la côte en face à 10 miles. C’est là que les moines de Great Skellig se sont repliés au 13e siècle. Bon mouillage protégé de l’W.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pitcairn 25°04'S, 130°06'W

    Cette petite ile (3x2km) est célèbre car elle servit de refuge aux mutinés du Bounty en 1790, où ils restèrent cachés jusqu'en 1808. De nombreux livres existent, pour décrire cette épopée dramatique, par exemple la fameuse Trilogie écrite par Nordhoff et Hall en 1932.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

    Pitcairn est un British Oversea Territory, habité officiellement par une cinquantaine de personnes, presque toutes descendants des mutins. Quand j'y suis passé en 2019 ils étaient en fait 40. Accueil chaleureux et professionnel par Charlene (maire), Brenda (immigration), Maelva (tourisme),  Simon (douanes) et Ian (médecin).

    Iles d'exception

    Les chances de pouvoir s'arrêter et débarquer à Pitcairn sont limitées, car le mouillage principal est ouvert à l'alizé dominant. Au delà de force 3, c'est intenable et indébarquable.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    L'ile, luxuriante et découpée, vaut avant tout par l'accueil des habitants, très dépendants du tourisme. 3 rotations de cargo par an avec la Nouvelle Zélande, pas d'aéroport, quelques cruise ships (qui ne peuvent pas toujours débarquer) et quelques voiliers... Nous étions 4 voiliers, c'est exceptionnel.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Tout semble pousser à Pitcairn. Bananes, ananas, avocats, salade, choux, tomates, pastèques, citrons, goyaves, fruits de la passion... Chaque voilier qui passe se voit attribuer une famille locale d'accueil, chargée de veiller au bon déroulement du séjour et à un approvisionnement en fruits et légumes.

    Iles d'exception

     

     

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Nous avons pu y rester 4 jours, en quittant le mouillage principal l’avant dernier jour pour passer derrière l’ile, dans un mouillage profond où il faut bien viser pour tomber la pioche entre les patates de corail. On y est invisible, Charlene nous croyait partis !

    Beaver 51°51'S, 61°15'W

    Cette grande ile (10km dans sa plus grande largeur) à l'extrême W des iles Malouines (les Falklands), est remarquable par ses paysages, la diversité de sa faune, et son atypique propriétaire, le navigateur explorateur Jérôme Poncet.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    L'ile est très vallonnée, avec collines et ruisseaux, les falaises alternent avec les plages de sable.

    Iles d'exception

     

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    La faune aviaire comprend des manchots papou et de Magellan, des caracacaras (petit rapace), toutes sortes d'oies, canards vapeur , hérons, et bien d'autres oiseaux.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    Côté mammifères, outre lions de mer et otaries, des renards, des moutons que Jérôme élève pour la laine, et des rennes.

    Iles d'exception

     

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Ci -dessous le célèbre cow-boy sur son fidèle Jolly Jumper mécanique en train de rassembler ses moutons pour un marquage.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    Les rennes ont été ramenés de Géorgie du Sud par Jérôme sur son voilier Golden Fleece, au cours d'une expédition rocambolesque mais parfaitement planifiée et organisée. Il se sont très bien acclimatés et multipliés à Beaver, et certains sont apprivoisés.

    Iles d'exception

     

    Il était prévu de passer 2 à 3 jours à Beaver, finalement l'hospitalité généreuse de Jérôme et la météo impraticable pour continuer vers  l'Ile des Etats, ont fait que Chugach y est resté 2 semaines très sympathiques. Ci dessous, derrière Chugach, les 2 bateaux de Jérôme, Golden Fleece et Damien II.

    Iles d'exception

    Motutunga 17°05'S, 144°22'W

    Les atolls ne manquent pas aux Tuamotu, mais rares sont ceux qui sont mouillables et inhabités. C'est le cas de Motutunga.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    La passe ne permet pas à un voilier de rentrer complètement dans le lagon, mais il y a un petit bout de quai pour s'amarrer. Il n'y a raisonnablement la place que pour un bateau. Pour les voileux intéréssés, voir http://svsoggypaws.com/files/Tuamotus%20Compendium.pdf

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    4 maisons plus ou moins délabrées, une citerne d'eau douce, un peu d'équipement, montre que l'ile doit être utilisée de temps en temps, notamment pour faire grandir du naissain d'huitres perlières. D'où viennent les "usagers" ? Probablement de Faiiate, Katiu ou Makemo à une quarantaine de miles. La cocoteraie n'est pas entretenue.

    Iles d'exception

     Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Iles d'exception

    La sensation procurée par une ile déserte (désertée?) est très spéciale. Le poisson est extrèmement abondant et peu farouche, je n'avais pas vu cela depuis Aldabra. Est il comestible (ciguatera) ?

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Beaucoup d'oiseaux bien sûr, et, en repartant, nous avons croisé à la sortie de la passe 2 baleines à bosse.

    Ile des Etats 54°47'S, 64°26'W

    A l'extrème SW de l'Amérique du Sud, 100 nm au NE du Cap Horn, se trouve l'Ile des Etats. C'est une ile magnifique de plus de 30nm de long, montagneuse et accidentée.  Elle est  argentine , et séparée du continent par le Détroit de Lemaire qui donne accès au Canal de Beagle (donc à Puerto Williams (Chili) et Ushuaia (Argentine). Forts courants, à caresser dans le sens du poil, éviter le vent contre courant.

    Iles d'exception

    Seule une poignée de soldats argentins (4?) gardent l'ile, dans Puerto Parry. C'est une réserve écologique, et il faut un permis pour y aller. Mais si on s'arrête dans une des nombreuses baies, même sans permis, les chances de croiser quelqu'un sont quasi nulles. Il parait par ailleurs que l'accueil est bon à Puerto Parry.

    Iles d'exception

    Je ne suis allé qu'une fois à l'Ile des Etats, en mouillant dans Puerto Hoppner . La baie comprend 2 parties, et l'étroiture entre les 2 parties fait environ 6 m de large. Il y a de l'eau sous la quille, mais c'est stressant!  Je n'ai hélas pas visité Puerto San Juan de Salvamento et le fameux Phare du Bout du Monde.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

     

    L'ile est couverte de forêt primaire, très difficile à pénétrer. Nombreux lacs et torrents. Je n'ai pas trouvé de truite, mais des "minows", une espèce de vairon, délicieux en friture, que l'on trouve dans toute la Patagonie. Il parait qu'il y a des cerfs elaphes, pas vus.

     Iles d'exceptionIles d'exception

     

     

     

     

     

     Iles d'exceptionIles d'exception

     

     

     

     

     

     Les fonds sont pleins de centollas, la délicieuse araignée de mer australe. Sur les arbres on trouve des diguenes, un champignon parasite comestible, mais pas très gouteux. A faire en tarte ou quiche.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Flores 39°26'N, 31°124W et Corvo 39°42'N, 31°05'W (Açores)

    Ce sont pour moi les plus belles iles des Açores, dont par ailleurs toutes les iles sont très belles!

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Flores (3000 habitants) signifie fleurs, et quand on y est on comprend pourquoi. Il n'y a pas que les célèbres hortensias, mais toute une végétation luxuriante. Superbes cascades, les lacs de cratères et les torrents contiennent des truites, certaines de belle taille.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Les eaux autour des iles sont très poissonneuses, le mérou y est protégé depuis longtemps. Un mélange de faune des eaux tempérées (par ex. sar) et tropicales (par ex. perroquet, carangue). J'ai pu, une année, faire le tour de Flores en mouillant quasiment crique par crique en 2 semaines, mais c'est exceptionnel car en général il y a toujours une certaine houle et on ne mouille pas confortablement où on veut.

    Iles d'exception

    Autrefois le mouillage principal était devant Santa Cruz da Flores  (le port étant un vrai piège dont on ne peut sortir dès que le vent  et la houle rentre). Maintenant on va plutôt faire les papiers à Lajes da Flores au S de l'ile , dont le "nouveau" micro port a été endommagé par le cyclone Lorenzo en octobre 2019.

    Iles d'exception

    Corvo (500 habitants) à 11 miles au N de Flores est peu visité par les voiliers, il n'y a pas de port et la crique délimitée par le quai de débarquement est étroite et rend l'évitage "limite".

    Iles d'exception

     

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Destination de beau temps, tout aussi extraordinaire que Flores. Son fromage est réputé (à juste titre).

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

     

    St Kilda 57°48'N, 8°34'W

    Tous ceux qui sont allés faire une croisière en Ouest Ecosse se sont posés la question: Pourrai-je aller à St Kilda ? Et pour ceux qui y sont allés, la 2e question est : Combien de temps vais-je pouvoir y rester avant la prochaine dépression?

    Iles d'exception

     

    Cette ile, à une quarantaine de miles à l'Ouest des Hébrides, avant poste dans l'Océan Atlantique, excite les imaginations. Elle impose un détour à un itinéraire classique de croisière écossaise, loin du confort des nombreux abris du Minch. Et quand le mauvais temps arrive, que le vent de S rentre, le mouillage de l'ile, Village Bay, devient vite inconfortable. On s'en va. On doit pouvoir rester quand le vent passe à l'ouest, mais alors les vents catabatiques doivent être forts. Je n'ai pas  essayé.

    Iles d'exception

    St Kilda était habité depuis le bas Moyen Age, mais l'ile a été évacuée de  ses habitants en 1930, la vie y était trop difficile et la population déclinante. Elle vivait chichement des produits liés à l'élevage des moutons, de la chasse des oiseaux de mer et du ramassage de leurs oeufs. A la fin du 19e siècle, de riches touristes venaient voir les "sauvages" si proches de chez eux...

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    Actuellement, l'ile abrite une base radar, et un petit musée géré par le National Trust of Scotland. Elle est très belle , avec des falaises impressionnantes, beaucoup d'oiseaux de mer  (labbes, fous, fulmars, macareux...) et toujours des moutons.

    Iles d'exception

     

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    La pauvreté et la simplicité des anciennes habitations forcent le respect de ceux qui vivaient là, de même que les impressionnants parcs à moutons.

    Iles d'exception

     

     

    Vaut largement le détour. 

    Aldabra 9°24'S, 46°20'E

    Ce grand atoll appartient aux Seychelles, mais, c'est le plus excentré, très au S, à 600nm du groupe central et 200 nm de Madagascar.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    L'ile est une réserve naturelle très préservée, connue pour ses tortues terrestres géantes, à ma connaissance le seul endroit au monde, avec les Iles Galapagos, où elles subsistent et prolifèrent.

    Iles d'exception

    Pas facile d'y aller, et le coût de la logistique et du permis de visite  rend le pixel de tortue des Galapagos moins onéreux que celui d'Aldabra

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    Il n'y a pas que les tortues. Un faune aviaire exceptionnelle niche dans les arbustes et la mangrove, tout l'Océan Indien tropical s'y donne rendez vous: Frégates, phaetons, sternes et autres fous.

    Iles d'exception

    C'est aussi le seul endroit au monde où j'ai vu des crabes des cocotiers de jour (d'habitude tellement pourchassés qu'ils ne sortent que la nuit). Celui sur la photo se demande si mon chausson est comestible.

    Iles d'exception

     

    Et sous l'eau, c'est un festival. Le lagon a plusieurs passes, les courants de marée sont assez forts, et donc on peut se laisser porter par le flot et le jusant au milieu des grands fauves, carangues géantes, grosses loches et autres requins.

    Iles d'exception

    J'ai réalisé cette visite en 2008, avec beaucoup de chance. L'année suivante, le piratage somalien, toujours plus hardi et cherchant ses proies toujours plus loin, arrivait jusqu'au groupe Aldabra, mettant un terme, pour plusieurs années, aux possibilités de visite.

    Jan Mayen, 70°59'N, 8°35'W

    Cette ile est située au milieu de l'Océan Arctique, relativement équidistante (à 200 nm près...) de l'Islande, du Groenland et du Spitzberg. Et elle appartient ... à la Norvège ! C'est une très belle ile, constituée de 2 volcans dont le plus grand (2277m) est encore (un peu actif).

    Iles d'exception

    Le célèbre navigateur alpiniste explorateur anglais Bill Tilman y est passé, sauf erreur en 1968, avec de gros soucis. Mon premier passage date de 1978. A l'époque le GPS n'existait pas, et il avait fallu tout le talent de notre navigateur, Roland Villetet, pour ne pas la rater en descendant du Spitzberg vers l'Islande, grâce et un mélange d'estime et de rares droites de hauteur réalisées avec un horizon douteux. L'ile était sortie de la brume de manière fantasmagorique, avec des couronnes de nuages qui entouraient, montaient et descendaient en quelques minutes, son sommet principal, fait de pentes glacières blanches à 45°.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    En débarquant coté NW, nous avions surpris la minuscule équipe de scientifiques et militaires de l'autre coté de l'ile, qui ne nous avaient pas vu arriver ! Quand j'y suis retourné avec Chugach en 2014, toujours en venant du Spitzberg, c'était une autre histoire. Nous avions un GPS, et il avait fallu demander un permis préalable (sans difficulté) aux autorités norvégiennes.

    Iles d'exception

     

    Nous étions donc attendus, dans l'une des 2 seules baies qui restent autorisées au débarquement (souci écologique), une de chaque coté de l'ile. Accueil toujours excellent.

    Iles d'exception

     

    Le sommet a fait saliver de nombreux skieurs alpinistes, mais depuis quelques années, c'est plus difficile : Il est interdit de bivouaquer, il faut donc faire l'aller retour depuis l'une des 2 baies de débarquement à 25 km à vol d'oiseau du sommet dans la journée non stop. Sauf pour les militaires de l'ile qui font ce qu'ils veulent. Donc 2 solutions pour réussir ce sommet (si déjà vous avez de quoi rejoindre l'ile avec un créneau météo potable): Un entrainement physique de haut niveau, ou vous engager dans l'armée norvégienne.

    Les Ecrehous 49°17'N, 1°55'W

    Point n’est besoin d’aller très loin pour accéder à des endroits exceptionnels. C’est le cas des Ecrehous, un tout petit archipel des iles Anglo-Normandes, à 4 miles nautiques au NW de Jersey et 7 miles des cotes françaises. Une douzaine de toutes petites maisons, en 3 groupes, isolés à marée haute, reliées (en se mouillant les pieds) à marée basse, beaucoup de charme.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

    Le marnage y est fort, les courants aussi. Il faut bien viser pour échouer entre les cailloux. Photo ci dessous par coefficient de 118. Quand l'eau remonte elle arrive de partout, anticiper ....

    Iles d'exception

     

    On peut aussi mouiller dans la passe à l'E de Maitre Ile avant Marmotier si on ne souhaite pas échouer. Et il y a quelques coffres, appartenant à des habitants de Jersey propriétaires des maisons. Si à 19h le coffre est libre, on a de bonnes chances de ne pas se faire chasser, surtout si on demande la permission avant à un occupant des maisons. Beaucoup d'oiseaux, et du bar.

    Ureparapara  13°32'S, 167°20'E

    C’est l’ile la plus excentrée de l’archipel des Banks au Vanuatu (ancien protectorat franco-anglais, appelé alors Nouvelles Hébrides). Sans piste d’atterrissage, on n’y arrive que par la mer. Sa forme et son nom font déjà rêver avant d’arriver. Il s’agit d’un volcan éteint dont la grande baie est le cratère effondré du volcan. 400 personnes en 2 villages, je ne connais que celui du fond de la baie, tenu de main de fer par le sympathique « famous Chief Nicholson ». Sur la photo, participant à bord au briefing meteo.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Il veille à la bonne tenue de son village, d’une propreté exemplaire, et essaie de développer le tourisme. Sinon l’ile est ravitaillée 2 à 3 fois par an par des caboteurs qui viennent chercher le coprah et vendent quelques éléments de première nécessité comme des piles, des hameçons, du fil de pêche, du carburant pour le groupe electrogène. Très appréciés si vous pouvez en apporter. La musique reste fondamentale dans la culture locale.

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

     

    Outre le dialecte local, la plupart des villageois parlent anglais. Un seul parle français, Thomson, un cousin de Chef Nicholson. Les coraux sont beaux, et j’ai été initié à la pêche sous marine de la langouste la nuit, et au kava par Thomson.

    Iles d'exception

    Lors de mon premier passage en 2004, aucun bateau n’était passé depuis plusieurs mois, et tout le village a convergé vers nous en pirogue à balancier, nous nous prenions pour Cook 2 siècles plus tôt. Ils n’avaient plus ni pile ni batterie depuis plusieurs mois, et la première question de Thomson a été : Est-ce qu’ils ont attrapé Sadam Hussein ?

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

     

    Iles d'exception

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

    Lors de mon 2e passage en 2009, l’ambiance avait un peu changé : Visite de plus nombreux voileux attirés par la bonne presse du Vanuatu. Et surtout le téléphone portable qui est progressivement installé sur toutes les iles du Vanuatu. A Ureparapara, le relais n’était pas (encore ?) là, mais, à un certain endroit, les bons jours, on captait le relais de l’ile voisine. Chef Nicholson, dans sa grande sagesse, a donc fait installer à cet endroit une cabine téléphonique …où les possesseurs de téléphone portable peuvent s’isoler pour téléphoner ! Les jardins sont toujours dans la jungle.

    Iles d'exception

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les habitants sont sympathiques et accueillants. Pour les voileux, un  conseil : Ne pas mouiller trop près de terre, les patates de corail y sont diaboliques pour les chaines. Sans l’aide de tous les plongeurs (en apnée) du village, je ne m’en serais jamais sorti. Mieux vaut mouiller un peu plus profond et plus loin sur fond de sable.

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique